La planète fait face à un grand défi environnemental et les institutions ont aujourd’hui décidé de fixer certains objectifs afin de stimuler l’innovation au sein des secteurs énergétiques. L’objectif Europe 20/20 est trivial ; réduire de 20% l’émission des gaz à effet de serre, porter à 20% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique et améliorer de 20% l’efficience énergétique et tout cela avant 2020.

C’est ainsi qu’un nouveau label Ecodesign va voir le jour. Celui-ci a pour but de réguler les appareils de chauffage et d’interdire la vente d’équipements qui ne répondent pas à certains critères de consommation. Grâce à ce label, l’Europe souhaite augmenter le rendement, réduire la consommation et diminuer les émissions de CO2. Les nouveaux produits vont recevoir une note variant de G à A++. Ainsi, l’acquisition d’une nouvelle chaudière avec la note A pourra changer de manière significative vos dépenses énergétiques.

Les appareils existants ne vont cependant pas être soumis à un audit. Que ce soit pour une chaudière à gaz ou à mazout, il existe néanmoins des outils pour diminuer leur impact écologique, pour gérer les dépenses et consommations énergétiques.

Au niveau du mazout, une transition importante a également eu lieu le 1er janvier 2016. La teneur en soufre du mazout doit être diminuée de 1000 à 50 parts par millions. Ceci va profiter au consommateur final car :

  • Il diminuera son impact environnemental
  • Son rendement sera amélioré ; augmentation de l’efficience énergétique
  • Le dépôt de suie sera diminué ce qui va faciliter l’entretien de la chaudière.

Nous pouvons donc conclure que les règlementations en terme de régulation énergétique avancent d’un bon pas. Cependant, l’écologie est la responsabilité de chacun et il existe de plus en plus d’outils qui vont permettre au consommateur de comprendre ses factures énergétiques et surtout, comprendre comment optimiser sa consommation.