Saviez-vous que les écoles doivent allumer leur chaudière à mazout environ 8 mois par an ? Ces chaudières fonctionneront sans discontinuer entre septembre et avril. Dans ce cas , il est facilement imaginable de voir quel gouffre financier le poste chaufferie peut-être pour une collectivité qui doit chauffer écoles, crèches, maison de retraites et autres bâtiments publics.

Fullup a été contactée par une école Bruxelloise qui souhaitait comprendre pourquoi sa consommation de mazout était aussi importante. Grâce à la jauge connectée de Fullup, nous avons analysé la consommation de cette école durant les vacances de Noel 2016 (période courant du 20 décembre 2016 au 02 janvier 2017) et le constat est sans appel : Près de 10.000 litres ont été engloutis pour chauffer une école vide !

Coût pour la collectivité : 4.000€ en deux semaines. Sans parler de l’impact néfaste sur l’écologie que cela représente.

Le calcul est vite fait pour une école ou une collectivité qui pourrait voir sa facture de chauffage diviser par 2, 5 ou 10 ! Ces économies substantielles permettraient d’investir dans de nouvelles infrastructures telles que les routes, les parcs ou les plaines de jeux.